0680172314

Parcours artistique

Portrait de Félix Valdelièvre, sculpteur sur méta professionnel à Cases-de-Pêne

 

Ma sensibilisation à l'art a débuté très jeune pour avoir grandi au milieu d'artistes dans l'atelier de Lithographie Pousse-Caillou.

C'est après avoir suivi un cursus d'études scientifiques jusqu'au Bac que je décide d'intégrer une formation AFPA d'Installateur Thermique et Sanitaire en 1999.

Les premiers exercices que nous avons à effectuer au début de cette formation sont l’apprentissage de la soudure au chalumeau oxyacétylénique par fusion du fer, cette dernière me fascine immédiatement.

 


Objets design et mobilier

Je commence, pendant ma formation, à fabriquer de petites pièces en fer telles que des bougeoirs, des boites….Mon formateur d’alors, me voyant faire ces créations, me dit un jour : « Toi, tu finiras pas plombier ! » avec un petit sourire en coin….

Fort de mon diplôme, je parts en 2000 travailler en entreprise chez un oncle lui-même plombier à Villeneuve d’Ascq dans le Nord de la France.
C’est après avoir passé près d’une année dans la grisaille nordique, que je décide de retrouver le soleil du sud qui m’a vu grandir pour me lancer en autodidacte dans la sculpture sur métal en 2002.

Les bases acquises au cours de ma formation et mes envies de créations étant alors dans des aspirations de pièces de design « utilitaire », je commence à réaliser du mobilier en pièces uniques.

Plusieurs fauteuils verront le jour avec un attachement à ne jamais dénigrer le confort au profit de l’esthétique d’autant plus pour des œuvres en fer !


Premières sculptures figuratives en métal : le Bestiaire

C’est en 2003 que je commence à travailler la tôle en volume et, ayant toujours été sensible à la nature et aux animaux, à mettre en forme une première petite sculpture, comme une bête à corne ne ressemblant à rien de connu.

C’est alors que démarre cette thématique des « Bestioles » dans laquelle je vais développer ma technique de mise en forme de tôle et d’assemblage par soudure afin de donner de plus en plus de mouvement à celles-ci. L’idée étant de jouer sur les contradictions que ces bestioles vont proposer au regardeur: de la légèreté en contradiction avec la lourdeur supposée de la matière dont elles sont faites, du mouvement en contradiction avec la rigidité suggérée par cette dernière, ou encore des « rondeurs » pour casser un peu l’image d’une matière souvent associée à des angles vifs et des surfaces planes...

Mon cheminement dans ce thème m’amène à produire toute sorte de bestioles imaginaires terrestres, aquatiques ou volantes dans un style volontairement minimaliste et jamais agressives.

 

Le bestiaire imaginaire de Félix Valdelièvre, début du parcours artistique du sculpteur.


Vers l'abstraction et les formes oblongues

C’est vers 2006 que mon besoin de renouvellement dans mon travail et le sentiment d’avoir fait le tour du thème du bestiaire m’amène à explorer le « non-figuratif ».


Je m’essaie donc à une sculpture qui serait une transition, un glissement du bestiaire vers quelque chose de plus « minéral » qui aurait des connotations de fossiles en jouant sur la palette de possibilités qu’offrent les métaux pour travailler sur des contrastes de matières.

En 2009 j’intègre une entreprise de ferronnerie, serrurerie à mi-temps, le but pour moi étant d’acquérir des techniques qui permettront de me faire évoluer dans mon art.

Après trois ans passés dans cette entreprise, j’en pars en 2012 pour me consacrer pleinement à la sculpture. Les techniques apprises et l’évolution de mes investigations dans la thématique nouvellement abordée, me font me fixer sur une forme, la forme oblongue qui sera le thème de ma recherche jusqu’à ce jour.

 

Sculpture inox microbillé réalisée en 2018 par le sculpteur sur métal Félix Valdelièvre


Vers la sculpture monumentale

L'évolution de mon travail et une envie de faire des sculptures monumentales m'incite à m'initier au travail de l'acier auto-patinable (souvent appelé acier corten) , dont la propriété est de créer une croûte d'oxydation qui le protège de la corrosion en milieu extérieur, ce qui lui donne une pérennité indispensable pour des sculptures qui resteront soumises aux éléments.....

Pour varier encore la palette de possibilités d'aspects de mes sculptures extérieures, je me suis équipé pour travailler l'acier inoxydable (inox), plus particulièrement l'inox 316L, ce qui me donne de nouvelles perspectives dans mes réalisations.

 

Photographie des Sculptures monumentales du sculpteur sur métal Félix Valdelievre, exposées au château de Lacoste entre décembre 2018 et Janvier


0
0
0
s2smodern