0680172314

Voici quelques étapes en images de la réalisation de celle qui sera ma dernière sculpture de l'année 2018. Il s'agit d'une sculpture métal extérieur en acier corten oxydé.


Du calepinage à l'assemblage de la sculpture

Après le calepinage de mon volume en deux dimensions incluant toutes les cotes de ma future pièce, je découpe tous les cercles et les champs de mes anneaux.

Tous les champs étant découpés, je les sintre sur différents gabarits de ma fabrication pour les ajuster à chaque cercle de la partie basse de mon anneau, une fois mis en forme, le champ est pointé pis découpé dans la hauteur et plié jusqu'à arriver au diamètre du cercle supperieur.

Et ainsi de suite jusqu'à avoir formé tous les anneaux de ma sculpture.

Etape suivante soudure et meulage des découpes verticales de mes anneaux.

Mes anneaux sont prêts à être assemblés, c'est parti pour la mise en forme. J'avance en ajoutant les anneaux par soudure puis meule et ponce avant de passer au suivant.

Pour cette pièce là, qui mesure 1.90 m au final, j'ai procédé en formant deux moitiés de sculpture que j'assemble à la fin, question de manutension et en raison des moyens limités de mon atelier, il faut travailler intelligement.....

Une fois la sculpture assemblée, il faut prévoir l'axe de fixation en partie basse. Je détermine la position d'équilibre vertical de la pièce, qui ne sera donc pas en porte à faux et assurera une bonne stabilité.



L'oxydation de la sculpture

Etape suivante, l'oxydation, puisqu'il s'agit d'une sculpture en acier corten, normalement appelé "acier auto-patinable" car il a la propriété de créer une croûte lors de l'oxydation de celui-ci qui le protègera de la corrosion, ce qui lui donne une perrenité en extérieur et de fait un interèt en sculpture monumentale.

J'ai pris le parti de travailler l'oxydation sans attaque à l'acide, mais de provoquer cette dernière uniquement à l'eau à l'aide d'un vaporisateur et d'une éponge. Une fois la pièce totalement mouillée et du fait d'être à nue car entièrement poncée, l'oxydation commence.

L'uniformisation de la première "croûte" de rouille se travaille dans la longueur, avec patience en re-mouillant la pièce et en étalant la laitance de rouille sur tout le volume. L'oxydation va ainsi se développer pendant une quinzaine de jours jusqu'à arriver à une surface assez uniforme que j'estime satisfaisante, voici donc, dans les images ci-dessous le tout début du processus :



 Et voici le résultat après une nuit de travail de la rouille :



 Il faut maintenant entretenir l'humidité à la surface de la pièce afin que l'oxydation se propage et s'épaississe......



Installation de la sculpture monumentale

L'installation de ma dernière sculpture de l'année 2018 est l'étape finale de ce long parcours de conception et de fabrication... Direction la commune de Saint-Cyr-sur-Mer dans le département du Var, plus précisément au dessus de la calanque de Port d'Alon... Je pense qu'elle va bien s'y plaire !



 

0
0
0
s2smodern